Port obligatoire de masque sans mesure d’accompagnement : “Macky infantilise les Sénégalais”

Moustapha Diakhaté s’est montré très critique avec la gestion de Macky Sall et son gouvernement du coronavirus, notamment la toute nouvelle décision de port obligatoire de masque. Selon lui, “Macky Sall et son gouvernement infantilisent les Sénégalais”. Voici, in extenso, le post qu’il a fait à ce propos sur sa page Facebook.
Port obligatoire avant les masques : quand Macky SALL et son gouvernement infantilisent les Sénégalais !
Le Président Macky Sall poursuit la politique de demi-mesure dans la gestion de la pandémie du Coronavirus.
Par arrêté de son ministre de l’Intérieur Monsieur Aly Ngouille Ndiaye, le port du masque est désormais obligatoire dans certaines parties du territoire national.
En agissant de la sorte, le Président Macky Sall considère, manifestement, les Sénégalais comme de grands enfants à qui il doit tout imposer, et en qui il ne faut pas avoir du respect. D’où cette curieuse stratégie qui consiste à traiter les populations uniquement par des injonctions, par des décisions disciplinaires et punitives sans aucune mesure d’accompagnement.
En ces instants de peurs et d’inquiétudes avec les 1000 milliards francs de CFA dont il dispose, le devoir du Président de la République est de fournir aux Sénégalais gratuitement des quantités suffisantes de masques avec le financement du Force Covid-19 avant de rendre leur port obligatoire et leur expliquer clairement que son port est salutaire et qu’il est la meilleure façon d’endiguer la propagation du Covid-19.
Avec la poursuite de cette dangereuse politique de pilotage à vue et de tâtonnements permanents et la ahurissante légèreté des arguments du ministre de l’Intérieur sur l’approvisionnement et la qualité des masques, la lutte contre la propagation du coronavirus risque de connaître un retentissant échec.
Encore la stratégie préjudiciable de la charrue avant les bœufs et l’infantilisation des Sénégalais.
Avant de rendre obligatoire le port du masque, le Gouvernement doit le rendre disponible et gratuitement pour les populations. C’est aussi cela une gouvernance résiliente.