Papa Madiop Amar, PCA NMA Sanders: « Je ne lâcherai jamais un membre de ma famille »

L’affaire Hiba Thiam qui a défrayé la chronique ces derniers jours, n’est pas du goût du PCA de NMA SANDERS, Papa Madiop Amar. Dans un entretien accordé au magazine Sept Afrique dont le premier numéro paraît ce ce lundi, Amar met en garde les personnes tentées de tenir à l’image de la famille Amar dans les médias.
« A ce sujet je voudrais faire au moins trois précisions. Je ne lâcherai jamais un membre de ma famille », tranche-t-il d’emblée. « En ce sens, je veillerai à ce que nous soyons tous des êtres socialement acceptables. Que certains membres de ma famille, du fait de leur jeunesse ou de phénomènes sociaux, commettent des erreurs, ne doit nullement servir de prétexte à d’autres personnes pour s’attaquer ni à notre famille ni aux réalisations que feu Ameth Amar, notre père nous a léguées. Je m’y opposerai jusqu’à la dernière énergie. Je sais que nous n’avons pas que des amis. Par conséquent, nous devons, dans le futur, éviter de prêter le flanc », met-il en garde.
Le PCA de NMA SANDERS dénonce un lynchage médiatique et bande les muscles. « Des publications en ligne, largement relayées par les réseaux sociaux et des journaux de la place, ont commenté dans tous les sens ces faits divers. Cependant, force est de reconnaître que la plupart d’entre elles, en profitent pour installer une véritable campagne de lynchage médiatique, aux desseins inavoués, contre d’autres citoyens, dont le seul tort est de s’apparenter aux personnes incriminées, et qui n’en ont pas moins droit à la protection de leur vie privée.
Pour étayer ce que je dis là, tout le monde a constaté qu’à plusieurs reprises ces publications, ont, pour illustrer leurs commentaires sur ces faits divers, affiché la photographie de ma modeste personne qui suis aujourd’hui PCA de NMA Sanders, fleuron de l’industrie nationale, avec ma famille. Mais, vous me donnez l’opportunité d’informer mes amis et proches, mais mieux de rappeler surtout à ces personnes probablement mal intentionnées que ni la NMA Sanders, ni son PCA ou un membre quelconque de son personnel n’est impliqué dans ces malheureux événements. Il est donc temps que cesse ce lynchage rémunéré sur des citoyens responsables et leur famille », peste Papa Madiop Amar dans les colonnes du magazine.