Annulation de la dette : Le Pape François et Macron réconfortent Macky

L’appel, maintes fois renouvelé, du président sénégalais Macky Sall, plaidant «l’annulation de la dette» de l’Afrique, commence à avoir des échos favorables. En effet, s’adressant aux Français, ce lundi, le Président Emmanuel Macron a, lui aussi, préconisé «une annulation massive de la dette» en faveur du continent noir soulignant à cet effet qu’«à Bergame, Madrid, Bruxelles, Londres, Pékin, New-York, Alger, Dakar…, nous pleurons les morts d’un même virus (Coronavirus). Alors si notre monde, sans doute, se fragmentera, il est de notre responsabilité de bâtir, dès aujourd’hui, des solidarités et des coopérations nouvelles».

Cette déclaration du leader de «la République en Marche» est faite un peu moins de 48 heures seulement après celle du chef de l’Eglise catholique, Pape François. Qui, donnant sa bénédiction pascale derrière les portes closes de la basilique Saint-Pierre à Rome, a également demandé que les pays riches «annulent la dette des pays les plus pauvres», confrontés à une crise économique liée au virus sans précédent.

Pour rappel, c’est en fin mars dernier que le Président Sall soulignait, dans un tweet, que «l’Afrique à l’image du monde, est gravement atteinte par la pandémie du Covid-19 qui va durablement impacter son économie. Je demande à nos partenaires Bilatéraux et Multilatéraux d’accompagner la résilience du continent africain, en annulant sa dette».

Le chef de l’Etat sénégalais, a dans son discours à la nation, le 3 avril dernier, renouvelé son plaidoyer demandant aux partenaires bilatéraux et multilatéraux d’«appuyer nos efforts en annulant la dette publique et en réaménageant la dette privée selon des mécanismes à convenir».