Le Sénégal déclenche un plan d’urgence après deux jours de pluies torrentielles

Les autorités sénégalaises ont activé dimanche un plan d’aide d’urgence pour faire face à de graves inondations. Il a plu le week-end dernier l’équivalent de trois mois de précipitations. Des milliers de personnes se retrouvent sans abri.

En une journée, il a plu l’équivalent d’une saison de pluie. Les samedi 5 et dimanche 6 septembre, le Sénégal a dû faire face à des pluies diluviennes, provoquant inondations et destructions des infrastructures et habitations. Au moins une personne est portée disparue.

“Il s’agit d’une pluviométrie exceptionnelle. Nous avons enregistré 124 millimètres de pluie. C’est le cumul de pluies que nous avons pendant toute la saison des pluies de juillet à septembre”, a expliqué le ministre sénégalais de l’Eau, Serigne Mbaye Thiam.

Dakar, la capitale, et sa région ainsi que la localité de Kaolack ont été particulièrement touchées. Les populations concernées se sentent démunies face à l’immensité des dégâts. Des milliers de personnes se retrouvent sans abri et des centaines d’hectares de terres cultivables ont été englouti par les eaux.

Plan d’urgence déclenché

Dans la nuit de samedi à dimanche, un plan d’urgence a été déclenché pour venir en aide à tous les sinistrés. “J’exprime ma solidarité à tous ceux qui ont eu des sinistres durant les abondantes pluies du week-end. J’ai demandé au ministre de l’Intérieur de déclencher le Plan Orsec”, a twitté dimanche le président sénégalais, Macky Sall.

Le gouvernement travaille depuis plusieurs mois sur un plan de rénovation des quartiers les plus inondables en prévision de la saison des pluies, mais le programme tarde à se mettre en place.

La saison des pluies chaque fois plus intense

La saison est pourtant chaque année de plus en plus intense. Et ce dans toute la région et plus largement encore. De fortes pluies ont été enregistrées la semaine dernière dans les régions du Sahel, d’Afrique de l’Ouest et d’Afrique centrale, notamment au Niger, au Nigeria, au Tchad et au Cameroun, entraînant d’importantes inondations qui ont tué des dizaines de personnes et déplacé des milliers de personnes.

Au Soudan, les pluies torrentielles qui se sont abattues ces dernières semaines offrent un spectacle de désolation. Plus de 100 000 habitations ont été détruites et une centaine de personnes ont été tuées. Des dizaines de milliers de déplacés sont à déplorer alors que de fortes précipitations sont encore attendues jusqu’à fin septembre.