Jean-Paul Dias: « Il n’y a rien de scandaleux à tenter d’obtenir un 3e mandat »

Le premier secrétaire du Bcg, Jean-Paul Dias ne s’oppose pas dans l’absolue à un troisième mandat. Selon lui, il n’est en rien scandaleux pour le Président Macky Sall d’y penser ou de « tenter de l’obtenir ». « Le débat sur le 3e mandat est ni tabou ni criminel. Il y a eu des cas où le 3e mandat s’est fait et a été accepté ici en Afrique », déclare-t-il dans l’émission Objection sur Sud Fm.

En guise d’exemple, le centriste en chef énumère les cas Nujoma en Namibie et Kagame au Rwanda qui ont été autorisés à faire un 3e mandat. « Je ne parle pas des pères de l’indépendance, mais il y a en un pour qui le 3e mandat s’est fait. Vous prenez le cas de Sam Nujoma, leader de la SWAPO qui a mené la Namibie à l’indépendance. Quand il était au pouvoir, il était clairement dit que seul deux mandats consécutifs étaient autorisés.

Mais lorsque Nujoma était en train de terminer son deuxième mandat, on lui a exceptionnellement autorisé à faire un 3e mandat, c’était en 2000. C’est aussi le cas de Paul Kagame. Dans l’absolue, il n’y a rien de scandaleux à parler d’un 3e mandat ou à tenter d’obtenir un 3e mandat », tranche Dias.

S’agissant du cas du Sénégal, Jean-Paul Dias trouve le président Macky Sall ‘’trop jeune’’ pour penser à un successeur. « Macky Sall ne peut pas penser à un successeur parce qu’il est trop jeune, trouve-t-il. Il n’a pas 60 ans, je ne le vois pas en train de songer à un remplaçant à la tête du pays ou à la tête de son parti ».