Impôts des députés : Mamadou Diop Decroix contredit Sonko

Le leader de Pastef, Ousmane Sonko, a remis sur la table la question de l’impôt des députés. Il a révélé lors d’une émission sur Sen-Tv que le député paie 1.500 Fcfa d’impôts tout en dénonçant cette faveur faite aux parlementaires. Plusieurs députés ont réagi sur la question. Même si les chiffres avancés diffèrent, ce qui reste constant c’est que le député est très favorisé par rapport aux autres travailleurs.

Interpellé sur la question, Mamadou Diop Decroix a indiqué que le parlementaire perçoit un salaire net de 1 600 000 Fcfa. Les retenues sur le salaire sont : minimum fiscal 1.000 F Fcfa, impôt sur le revenu 67.067 Fcfa et la Caisse pour la retraite des députés (Cran) 36.000 Fcfa. Le total des retenues est de 89.067 sur un montant brut imposable de 722.504 Fcfa.

Selon Mamadou Diop Decroix, il est manifeste que comparé au système d’imposition appliqué aux salariés, le système d’imposition appliqué aux députés induit une différenciation très nette en faveur du député et qui permet donc de dire que le député ne paie pas le juste impôt même s’il paie bel et bien un impôt.

Le folliste renseigne, dans la livraison du quotidien L’As de ce samedi, qu’à la base, la décision des autorités fût de fixer d’abord le montant du traitement du député et après seulement, les spécialistes se devaient de procéder aux montages techniques à faire pour se conformer à la loi. Ce qui n’a pas été fait.