3e mandat : Alioune Tine rafraîchit la mémoire à Macky Sall

Dans un entretien avec le quotidien Vox Populi, l’ancien directeur Afrique de l’Ouest et du Centre d’Amnesty international, Alioune Tine, met en garde Macky Sall contre une tentative de briguer un troisième mandat.

«Le seul fait qu’après les événements du 23-Juin, au cours desquels le peuple a invalidé un troisième mandat de Wade, le débat soit encore soulevé est une régression», pose le président fondateur du think tank Africa Jom Center.

L’ancien Secrétaire exécutif de la Raddho martèle : «En votant contre Wade en 2012, on a surtout voté contre le troisième mandat. Le rejet du troisième mandat a fait élire Macky Sall. La révision constitutionnelle, en touchant le mandat prenait acte du récit national.»

Celui qui était aux premiers rangs lors lors de la mémorable journée du 23 juin 2011 considère que «lire et interpréter ces articles de la Constitution (relatifs au mandat) en ignorant ces faits c’est passer à côté».

Tine avertit : «Dans une région très vulnérable comme la nôtre, avec les menaces jihadistes et l’arrivée des multinationales, nous avons besoin d’unité, de paix et de stabilité, face à ces nouveaux défis géopolitiques et les basculements sécuritaires.»