des partis d’opposition annoncent des recours

Africa-PressNiger. Des partis nigériens d’opposition n’approuvent pas les résultats des élections présidentielle et législatives du 27 décembre 2020. Réunies au sein de la Coalition pour une Alternance Politique (CAP 20/21), ces formations de l’opposition comptent « collectivement ou individuellement » déposer des recours à la Cour constitutionnelle du Niger.
Selon RFI, Ali Maman, coordonnateur national du RDR Tchandji a confié que ces recours visent à contester « certains chiffres et certaines pratiques ». Le parti MPN Kiishin Kassa du candidat Ibrahim Yacouba, sorti 5e arrivé à l’issue du premier tour de la présidentielle avec 5% des voix, dit aussi vouloir faire des recours à la Cour constitutionnelle. Selon le média français, le parti de l’opposant Hama Amadou, entend aussi faire des recours pour contester certains résultats.
Les résultats globaux provisoires des élections présidentielle et législatives ont été proclamés le samedi 2 janvier 2021. Selon le code électoral du Niger, à compter de la date de la proclamation des résultats par la commission électorale, les candidats ou partis qui souhaitent faire des réclamations disposent de 10 jours pour introduire leurs recours à la Cour constitutionnelle
Prévu pour le 21 février 2021, le second tour de la présidentielle nigérienne oppose Mohamed Bazoum, ex-ministre de l’intérieur et dauphin du président sortant et Mahamane Ousmane, ex-président de la République et candidat du parti RDR Tchandji.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here