Mali : Erdogan prend position à Bamako, au coeur du pré-carré français

Dans un contexte de tensions croissantes avec la France, la Turquie poursuit son offensive diplomatique en Afrique. Après Moscou, Alger et Washington, c’est au tour d’Ankara de se rapprocher de la junte malienne pour apporter son soutien en vue de faire face à l’embargo imposé au Mali par la CEDEAO.
Le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlüt Cavusoglu, a atterri ce mercredi 9 septembre au Mali pour une visite de trois jours qui le conduira par la suite en Guinée-Bissau à la rencontre du président Umaro Sissoco Embalô et au Sénégal à la rencontre du président Macky Sall. En quête d’influence et de coopération économique, les officiels turcs multiplient ces derniers mois les voyages en Afrique, notamment en Afrique francophone.

Ces mini-ballets diplomatiques dans ce que certains nostalgiques du Quai d’Orsay et du ministère français de la coopération appellent encore “le pré-carré”, interviennent en écho aux tensions récurrentes en Méditerranée orientale où le président Erdogan tient en respect les forces navales grecques autour des activités de forage pétro-gazier dans des zones considérées comme helléniques. Le déploiement naval et aérien français le mois dernier, au secours de Athènes, a fait reculer l’homme fort d’ Ankara sans le pousser pour autant à renoncer à ses ambitions.

 

التعليقات المنشورة لا تعبر عن رأي موقع إفريقيا برس وإنما تعبر عن رأي أصحابها

Please enter your comment!
Please enter your name here