Crise au Mali : probables sujets de discussion entre la junte et la CEDEAO à Accra

Ce mardi 15 septembre 2020, la junte militaire au pouvoir au Mali va rencontrer les chefs de l’Etat de la CEDEAO au Ghana. A l’occasion, trois probables sujets seront à l’ordre du jour

La crise malienne au centre d’une rencontre entre la junte militaire et la CEDEAO. Après avoir poussé le président Ibrahim Boubacar Kéïta hors du pouvoir, la junte militaire au pouvoir va participer à une première rencontre avec les chefs de l’Etat de la CEDEAO à l’extérieur du pays ce mardi 15 septembre 2020. C’est Accra, la capitale ghanéenne qui va accueillir cette première sortie des hommes de Assimi Goïta.
Quatre probables sujets seront abordés à cette rencontre. Le premier est relatif à la direction de la transition au Mali. A la fin de son 47ème sommet, la CEDEAO avait demandé à la junte militaire de procéder à une désignation d’un président et un premier ministre, tous civils au plus tard le 15 septembre 2020.

Sur le sujet, la délégation de la junte militaire va certainement s’expliquer puisque l’ultimatum donné par l’Organisation ouest-africaine n’est pas respecté. A la date de ce mardi 15 septembre, la junte continue de diriger le Mali.
Le second point concerne la durée de la transition. La CEDEAO propose une durée transition maximum d’un an. Pourtant, la charte de la transition adoptée à l’issue de la concertation nationale des 10, 11 et 12 septembre fixe à 18 mois, la durée de la transition.

Troisième point, la charte prévoit un Président et d’un Premier ministre. Le président de la transition être une personnalité civile ou militaire, alors que la CEDEAO de son côté est formelle sur le choix de civils à ces deux postes.
Le dernier et quatrième sujet, apprend RFI, la junte militaire devra au cours de la rencontre expliquer les motivations du coup d’Etat opéré contre le président Ibrahim Boubacar Kéïta le 18 août 2020.

التعليقات المنشورة لا تعبر عن رأي موقع إفريقيا برس وإنما تعبر عن رأي أصحابها

Please enter your comment!
Please enter your name here