Mali : SOS Villages d’enfants du Mali : Le toilettage des textes de la structure au menu

L’Association Malienne des Villages d’enfants SOS du Mali a tenu son assemblée générale extraordinaire couplée de son assemblée générale ordinaire le samedi 29 août 2020 au conseil national du patronat du Mali. Ces assises avaient pour but de procéder à la relecture des statuts afin de les mettre en conformité avec les lois de l’Autriche berceau et siège de l’organisation mère de la structure. C’était en présence du professeur Mamadou Marouf Keita, président du conseil d’administration et plusieurs autres acteurs clés engagés pour l’essor de la structure.
Selon le président du conseil d’administration de l’Association Malienne SOS Villages d’Enfants (AMVESOS), professeur Mamadou Marouf Keita, c’est la fédération internationale des villages SOS (KDI) qui, lors de son assemblée générale de 2016, a procédé à la relecture de ses statuts pour les mettre en conformité avec les lois de l’Autriche berceau et siège de leur association.

Il a indiqué que c’est à l’issue de cette assemblée qu’il a été demandé à chaque association membre de mettre ses statuts en conformité avec ceux de la fédération. Le président du conseil d’administration de AMVESOS a fait savoir que les nouveaux statuts seront conformes à ceux de la fédération, sauf lorsque l’une de ses dispositions sont contraires aux lois du pays de l’Association Nationale.

Dans ce cas, les dispositions locales prévalent. Le professeur Mamadou Marouf a informé que la limite d’âge pour être membre du comité directeur d’une association a été fixée impérativement à 70 ans. « Après adoption de ces statuts, une page sera définitivement tournée », a expliqué le professeur Mamadou Marouf Keita, avant de rendre un hommage mérité et appuyé aux pionnières et aux pionniers qui se sont battus afin que la structure ait cette renommée.

Daniel Barroy le président du mouvement Sos France a, depuis la France, assisté à l’assemblée via une vidéoconférence et a salué les efforts de ses pairs maliens pour les progrès réalisés tout en les invitant à ne pas perdre de vue les multiples défis de l’heure. La représentante du président de l’association des jeunes SOS du Mali, Salimata Nintiera, n’a pas manqué de saluer les efforts des responsables dans la recherche du bien-être des enfants et des jeunes des villages d’enfants Sos.

التعليقات المنشورة لا تعبر عن رأي موقع إفريقيا برس وإنما تعبر عن رأي أصحابها

Please enter your comment!
Please enter your name here